Actus

Sur notre page facebook vous avez des nouvelles de l’école et des actions sur place régulièrement, n’hésitez pas à aller la consulter en cliquant sur le « f » en page d’accueil.

MARS 2018

Acedak est à Phnom Penh, et rencontre dès son arrivée le directeur de l’école,  M. VIN Laychour, accompagné du directeur financier et de M. Socheathy OUK, notre interlocuteur privilégié, professeur de céramique, très investi auprès de l’école.

Le directeur général, le directeur financier et M.Socheathy OUK, professeur de céramique

Notre rencontre nous permet de faire le point sur les actions mises en place et celles à structurer. Il est clair que nous notons peu d’améliorations concernant l’hygiène, si ce n’est la mise à disposition de structures grillagées et conteneurs en plastique pour les déchets de toutes sortes.

coin cuisine dans dortoir

Cette bonne initiative de mise à disposition de poubelles n’empêche pas la présence d’une grande quantité d’ordures partout où nous allons, particulièrement à proximité des dortoirs et même à l’intérieur. Les très rares douches existantes n’ont de douche que le nom : ici une bouteille en plastique percée sert de pommeau, le sol en très mauvais état ,en ciment ,est utilisé pour faire la vaisselle et la lessive (sans savon). De l’eau putride stagne dans une rigole, visiblement il n’y a pas d’évacuation prévue…… Nous reviendrons plus tard sur la nécessité de mettre à disposition des douches en état de fonctionner, et de  proposer une « buanderie ».

 

le pied de l’arbre sert de poubelle

Nous déposons les cartons remplis de partitions, cahiers de musique, méthodes d’enseignement , destinés aux professeurs de musique absents lors de notre première visite.

La librairie a été pourvue en manuels divers par SIPAR, mais il n’y a pas de communication entre l’association, la direction de l’école et les professeurs.  Nous rencontrons le représentant de SIPAR dans deux jours. Nous insistons auprès de la direction pour qu’un véritable lien se créé entre Sipar et l’école.

Nous constatons une nouvelle fois non seulement le laissez aller des dortoirs  mais l’absence d’encadrement des pensionnaires, et l’extrême pauvreté de ceux-ci. Interpellés par un professeur, nous apportons à ces élèves du savon, des brosses à dents, du liquide vaisselle car ils n’ont absolument rien, et aussi des denrées alimentaires de première nécessité.

côté douche

Nous continuons à offrir des repas gratuits aux plus démunis, comme nous le faisons déjà.

Nous avons évoqué avec la direction enthousiaste la création d’un potager et également d’un verger qui serait entretenu par les élèves, et permettrait à leurs familles de diversifier leur alimentation.

C’est à nous d’organiser sa mise en place avec des partenaires.

 

FEVRIER 2018

Nous avons rencontré les responsables du Conservatoire de Bordeaux en décembre , et lors de notre 2ème visite, nous avons appris qu’un don sous forme de fournitures et équipements pour le département musique de l’école allait nous être remis.

C’est d’autant plus apprécié et formidable , car   les professeurs de musique nous ont répété à plusieurs reprises qu’ils n’avaient pas de méthodes, de partitions, pas grand chose en fait pour enseigner dans de bonnes conditions.

 

JANVIER 2018

Nous avons contacté il y a peu de temps l’association internationale KIDS DENTAL SERVICES, et la réponse à notre demande de soins n’ pas tardé. L’excellente nouvelle de janvier 2018 c’est l’intervention de l’association KIDS auprès de 200 enfants  qui ont reçu des soins dentaires au sein de l’école. Les traitements  ultérieurs nécessaires seront dispensés gratuitement dans des cabinets dentaires de la capitale.

Emue par l’école secondaire des beaux arts, la Présidente de KIDS nos a indiqué que l’action allait se poursuivre pour tous les élèves. Nous sommes si heureux et reconnaissants !!!

 

NOVEMBRE 2017

l’équipe sportive Des ELLES pour ELLE s’engage dans le Raid Amazones de mars 2018 au Cambodge. Elle soutiendra Acedak lors de cette compétition à laquelle participent 400 Amazones .  Cet évènement nous fera mieux connaître auprès de nombreux publics et nous en espérons des dons utiles pour les enfants.

OCTOBRE 2017

 Acedak offre des repas gratuits à l’école aux enfants des familles les plus démunies grâce aux dons reçus, et notre objectif est d’arriver à  ce que tous les élèves en malnutrition soient pris en charge.

AOUT 2017

SOS CAMBODIAN KIDS,  association française dont le siège social est en Normandie, regroupe des médecins, infirmiers, dentistes.
A la suite de plusieurs correspondances à notre initiative, et une conversation très positive avec sa Présidente, l’intervention de l’équipe médicale de SOS Cambodian Kids a été prévue en août prochain.

Le suivi  médical des élèves  n’existe pas à ce jour au sein de l’école, d’autant que 80% d’entre eux viennent de familles pauvres et très très pauvres, et qu’il n’y a pas d’assurance santé au Cambodge.  Il n’y a pas d’infirmière dans l’établissement malgré le nombre d’enfants. L’intervention d’une équipe médicale est une priorité et une nécessité  comme je l’ai indiqué à plusieurs  reprises. ACEDAK  exprime sa  sincère reconnaissance à SOS Cambodian Kids pour sa sensibilité et son intérêt pour notre projet .

le Président de LATRINES SANS FRONTIERES , témoin de mon désarroi  devant l’état catastrophique  et la détérioration des sanitaires de l’école, s’est rendu sur place et à rencontré le directeur de l’établissement auquel il a demandé un devis pour la construction  de blocs WC/douches/lavabos.  La bonne volonté, la générosité de LATRINES SANS FRONTIERES   devront être complétées par la participation financière d’ACEDAK, d’ou l’importance de la levée de fonds pour concrétiser nos actions. 

Merci infiniment à LATRINES SANS FRONTIERES  de nous consacrer du temps et de participer à notre projet.

MARS 2017

SIPAR est une ONG française ayant un bureau à Phnom Penh qui édite des livres en langue khmère. A la suite de plusieurs courriels, et de mon entretien avec le responsable des éditions, j’ai reçu la meilleure nouvelle qui soit et qui m’a transporté de joie. SIPAR s’est engagé à approvisionner la bibliothèque de l’école avec 1200 livres par an!!! Une victoire, quand on sait que cette bibliothèque juste créée ne dispose pratiquement pas de livres scolaires en langue khmère et que l’état n’en fournit pas aux enfants.

SIPAR s’engage à renouveler ce fonds à raison d’une fois tous les deux /trois mois. Donc d’ici fin 2017, les élèves de l’école secondaire des beaux-arts auront accès à 1200 livres.

Cette opération représente un coût important pour l’association avec une prise,  sans compter les frais d’essence  de l’un de ses bibliobus affecté à renouveler le fonds documentaire de l’école. Voici les mots de SIPAR qui me sont allés droit au coeur : »C’est une alternative que je peux vous proposer pour l’instant et on verra plus tard comment créer une bibliothèque standard dans cette école ». Je suis émue de savoir que les enfants vont pouvoir disposer de livres dans l’enceinte de l’école. Un grand Merci à SIPAR.