Au menu, riz, coquillages et crabes

Dans les provinces reculées, ou la majorité de la population est composée de paysans, la vie est rude pour les familles. Les enfants doivent non seulement venir en aide à leurs parents dans les rizières, mais aussi trouver de quoi manger.

 

Conscient de cette situation qui affecte un grand nombre de pensionnaires de l’école secondaire des beaux arts, Acedak met tout en oeuvre pour que son projet de potager à l’école se concrétise dans lesmeilleurs délais.  Ainsi, les enfants qui participeront à la culture maraîchère sous la houlette d’un jardinier qualifié, pourront récupérer des légumes frais et enrichir leur bol de riz quotidien.

 

L’espace potager a été défini par le directeur général de l établissement. Aujourd’hui nous nous informons sur les méthodes de culture les mieux adaptées au sol et au climat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *