Les mots de la fondatrice

L’avenir du Cambodge passe par l’éducation et la transmission de sa culture aux enfants

Les mots de la fondatrice

Soucieuse d’aider les enfants à accéder à l’éducation dans de bonnes conditions, j’ai agi en nom propre dans un premier temps avant de comprendre qu’il était nécessaire de fonder une association pour que mon projet perdure : acedak.

En 2009 j’étais bénévole à Phnom Penh dans une association prenant en charge des enfants maltraités (photo ci-dessous).

Mon intérêt pour la danse traditionnelle Apsara m’a fait découvrir l’école secondaire des beaux arts de Phnom Penh accueillant alors 1200 enfants.. M. Vuthy, directeur adjoint, m’a fait visiter l’établissement qui dispense les disciplines artistiques khmères et occidentales. J’ai été très touchée par les enfants rencontrés , toujours souriants, pleins d’entrain pendant les répétitions, malgré les faibles moyens dont ils disposaient.
Quelle heureuse surprise de découvrir que les arts traditionnels khmers étaient enseignés dans un pays où les Khmers rouges s’étaient employés à détruire les arts et la culture.
Lors de mon 2ème séjour consacré  à cette école, j’ai observé que de nombreux  pensionnaires  étaient démunis et ne recevaient aucune aide de leurs familles (ou de l’Etat). Des professeurs ne percevant à l’époque que 60$ par mois achetaient des sacs de riz pour assurer aux petits pensionnaires le minimum vital. Quelques élèves orphelins bénéficiaient de l’entr’aide de leurs camarades , un geste formidable de leur part.
Grâce aux dons de l’association franco Khmère LJK, une vingtaine de jeunes pensionnaires ont reçu régulièrement une aide alimentaire et des cours d’hygiène basiques .

 soins apportés aux pensionnaires

L’an dernier, de retour à PhnomPenh,  les dons de ma famille et de quelques amis m’ont permis d’acheter des équipements et fournitures basiques pour les élèves et de financer les repas quotidiens d’enfants nécessiteux: ma priorité.

J’ai observé que l’hygiène était totalement ignorée,  et qu’il était nécessaire de mettre en place une formation aux règles de base. En outre, la structure de l’établissement manque d’entretien, et  les équipements  et fournitures  nécessaires font défaut.

Des nombreuses visites à l’école, des entretiens avec les professeurs,  ainsi que d’anciens élèves, a germé la nécessité de créer une association pour soutenir cette école et ses  élèves issus de milieux défavorisés. Ma volonté d’agir de façon durable au Cambodge pour les enfants et leur école m’a amené à fonder acedak.

Merci pour votre bienveillante attention et par avance pour vos dons.

 


Acedak est une association loi 1901 à but non lucratif , enregistrée au Greffe de la Préfecture de Bordeaux le 26 avril 2017 sous le n° W332021754.

Le bureau est composé de 5 membres figurant dans les statuts dont 3 membres actifs  signataires du procès verbal de l’assemblée constitutive.

L’insertion obligatoire est parue dans le  Journal Officiel le 29/04/2017 sous le n° 00488.

n° SIRET : 830 520 391 00012

Le siège social est sis : 18 avenue Conrad Gaussens, 33520 Bruges.

La Présidente fondatrice est Marie-Christine Amelot.

P.S. Pour nous joindre, veuillez utiliser le formulaire de contact que vous trouverez sur la page d’accueil.